UN PEU D’HISTOIRE

1865-1909-2009, ces trois dates marquent l’histoire de la musique au Thillot.

Il y a donc le siècle d’existence après 1909 et près d’un demi-siècle avant 1909

1865 voit le jour de la première société musicale du Thillot, Jean Nicolas Antoine était maire depuis 1860, date de la création du Thillot.

1875, la société musicale du Thillot est dissoute sur ordre du préfet, « les répétitions étaient prétexte à des manifestations politiques » (extrait du journal Le Progrès Vosgien)

1879, la société musicale du Thillot renait et elle donne deux concerts cette année là

1890, la musique de l’usine de la Courbe voit le jour et elle fera une grande concurrence à la société musicale du Thillot, ces deux musiques ne partageaient pas les mêmes idées politiques et religieuses.

Les années 1896, 1897, 1901,1905, verront les deux musiques se produire séparément lors des différents concerts et bals.

1909, c’est au cours du mois de septembre que la société des fêtes du Thillot crée un comité pour administrer l’Union Musicale Du Thillot afin d’en disposer pour les fêtes qu’elle organise.

Le premier président est Georges Jacquey, entrepreneur au Thillot.

Les statuts ne seront déposés en préfecture qu’en mars 1912.

1912, L’Union Musicale du Thillot et la musique de l’usine de la Courbe participent ensemble à des concerts, le chef de L’UMT était Léon Vinel embauché aux tanneries Grosjean pour 150 francs, la musique lui versant 300 francs. Le chef de la musique de la Courbe était Alexandre Bolot qui deviendra le chef de l’UMT en 1919, à cette date les musiciens de la musique de la Courbe intégraient les rangs de l’UMT, du moins pour ceux qui le souhaitaient.

Les années 1920,

L’Union Musicale du Thillot anime les mi-temps des matchs du Club Sportif Thillotin.

Georges Grosjean était devenu le président de l’Union Musicale du Thillot (1925-1952) et son frère Henri Grosjean était le président du CST (1920-1955) ce qui explique le lien très fort qui existait entre les deux sociétés.

L’UMT se produit en concert avec son orchestre philarmonique et ou sa fanfare au cours des après-midi récréatifs donnés par les usines locales.

La naissance de l’Effort en 1922 sous l’impulsion de l’abbé Viry, société de gymnastique, amènera la création d’une fanfare réservée aux manifestations de cette société.

Les musiciens de cette fanfare rejoindront en partie les rangs de l’UMT à la fin des années 30.

La fraternelle, née en 1911 aux tanneries Grosjean, est d’abord une caisse de retraite crée en 1895, elle deviendra une association d’animation pour les ouvriers de cette société et elle aura sa propre clique qui intégrera les rangs de l’UMT en 1936.

Cette association donne des séances récréatives, théâtrales, musicales et gymniques, l’UMT participe à ces séances récréatives (29 et 30 novembre 1924)

En 1930, l’UMT comptait dans ses rangs plus de 50 musiciens comme en 1948.

1949, le festival de musique de Ramonchamp voit le rassemblement de toutes les musiques de la vallée de la Moselle, les 2 musiques de Bussang, l’Harmonie de Fresse sur Moselle, l’Harmonie de Rupt sur Moselle, la Musique d’Urbès, et l’Union Musicale du Thillot, soit plus de 200 musiciens !!!

Les années 1950,1960, sous l’impulsion du chef René Jérôme, l’UMT se produit dans de nombreux concerts hors département, la musique du Thillot a acquis une grande réputation.

1979, les 16 et 17 juin, l’UMT organise au Thillot le festival de musique qui voit se produire 20 ensembles musicaux lors d’un concert commun et d’un défilé de haute tenue.

En 1980 l’Union Musicale du Thillot comptait 60 musiciens dans ses rangs.

Dans les années 90, premier déclin du nombre des musiciens, l’école de musique voit le jour le 5 juillet 1996, elle sera indépendante, les élèves intégrant l’UMT après 2 à 3 ans de pratique.

4 juillet 2009, l’UMT joue l’apéritif concert au centenaire du CST, juste retour des années 20.

27 septembre 2009, l’UMT participe aux rencontres départementales des orchestres d’harmonies et fanfares des Vosges à Remiremont, plus de 500 musiciens réunis pour une même passion, un moment fort pour l’UMT.

21 novembre 2009, concert du centenaire avec les musiques de Bussang/Saint Maurice et Ramonchamp…………

 

 

(Texte rédigé pour le concert du centenaire par Michel Mourot président de l’umt de 2008 à 2014)